Page Précédente
 
Translate
 
Menu des Plaintes
Cimetière
Forums
 
De Gaulle
 
 

PLAINTE CONTRE L'ETAT ALGERIEN

Partie  10


Après l'assassinats des femmes, le Livre Blanc donne un aperçu de ceux des enfants.

Les photographies présentées démontrent suffisamment la cruauté de ces assassins. Elles se passent de longs commentaires.

Attirés dans un guet-apens, le 3 mai 1956, par un de leurs camarades musulmans, trois écoliers européens d'AIN-BElDA : Jean-Paul MORIO, Jean ROMAIN ALMERAS et Gilbert BOUSQUET sont enlevés, battus et lapidés, puis égorgés par les rebelles au douar Oulma. Les corps des trois enfante sont découverts dans un puits le 23 juin 1956.

--=o=--

 



KECHOUT Saïd ben Rabah
, âgé de 12 ans, assassiné par les rebelles,
le
13   juin    1956,   au   douar   Errich (commune   mixte   d'AlN-BESSEM).

 

--=o=--

 

 
                                     Le 24 août 1956, un enfant musulman égorgé par
                  les rebelles sur la route Biskra-Tolga

 
 

--=o=--

 

 

 DAHOU Oumelkheir égorgée par les rebelles dans la nuit
du 29 au 30
avril
1957, à TLEMCEN, faubourg BOUDGHENE.

 

--=o=--

En 2000 - 2001 - 2002,  j'entendais parler de l'Afghanistant et des Taliban et j'ai la sensation maintenant d'avoir deja entendu ce langage quelque part.

Et c'est en lisant les INTERDICTIONS .....ci dessous, relevées dans le Livre Blanc, que je me rend-compte à quel point il existe une similitude entre ce pays et le Gouvernement  du FLN. Mais à chaque pays son problème, celui de l'Algérie n'est plus le mien.

Voici donc l'extrait de la page 73 :

INTERDICTION...

D'AVOIR    DES    CHIENS

Passons sur l'interdiction de posséder des chiens qui pourrait prêter à rire, si elle n'avait coûté à certains réfractaires la somme de 20.000 Frs d'amende par chien (notamment dans le douar Ghahna cité plus haut) et dans certains cas des peines plus graves.

Ainsi, dans la région de PHILIPPEVILLE les propriétaires de chiens qui n'avaient pas obéi aux prescriptions des « libérateurs » furent mis dans l'obligation de les abattre sur-le-champ, de boire leur sang et même de les manger. Ceci s'est passé au douar Kerkera, de la Commune Mixte de COLLO

Dans la région de la SOUMMAM, au douar Ouzellaguen, les propriétaires récalcitrants furent obligés d'étouffer dans leurs bras leurs fidèles compagnons et de payer 15.000 Frs pour tout chien non abattu.

DE PORTER  DES VÊTEMENTS EUROPÉENS

N'insistons pas davantage sur l'interdiction de porter le béret et le pantalon européen qui est quelque peu puérile quand on sait que le béret est porté habituellement par un grand nombre de kabyles, que le port de la chéchia ou du tarbouche n'est nullement imposé par la religion ; ces coiffures sont d'ailleurs à peu près inconnues dans la péninsule arabique et les États musulmans modernes ont adopté les vêtements européens.

Ce qu'il faut retenir, c'est l'inspiration raciste de ces mesures et l'esprit totalitaire qu'elles dénotent chez leurs promoteurs.

D'ACCEPTER    DES   SOINS   GRATUITS

Signalons enfin, pour en relever le caractère odieux, L’ordre donné à la population musulmane, dans les douars Soufflât et Metterane notamment (région d'Aumale), de refuser les soins que donnent gratuitement les médecins militaires sous prétexte que « le service de santé colonialiste aurait reçu l'ordre de supprimer la population musulmane par n'importe quel moyen et utiliserait des produits pharmaceutiques et des vaccins empoisonnés »

--=o=--

 


                    P.63 -
D'autres interdictions sont intervenues et ceux qui ne s'exécutaient
                    pas étaient égorgés tel  DJEBAILLI  Mohamed, commerçant qui a refusé
                   d'obéir aux exigences du FLN.

 

--=o=--

FLAGRANT DÉLIT DE MENSONGE

Nous entendons dire même de nos jours par certains algériens que la France n'acceptait pas la scolarisation des enfants musulmans.

P. 59, je relève :.

La consigne la plus absurde, la moins justifiable, dans la mesure où elle va à l’encontre de l'effort de libération que prétendent incarner les rebelles, est bien celle qui interdit aux musulmans d'envoyer leurs enfants dans les établissements scolaires français.
...

La grève scolaire a donné lieu à une minutieuse préparation avec diffusion de tracts, envoi de lettres de menaces, allant jusqu'à l'attentat à la grenade contre les écoliers !

Très mal accueillie par les parents, elle n'a dû son succès initial qu'à la menace et à la terreur.

Aussi, dès qu'ils en ont eu la possibilité et notamment grâce aux mesures de protection prises par l'armée, à la suite de la grève générale de huit jours, les enfants ont repris, avec joie, le chemin de l'école, la seule voie de salut et d'espoir pour la jeunesse.

Tous les détails des pages 58 et 59 dans le document :

-Document - FLN Grève scolaire

--=o=--

Quand ce n'est les directives  lancées par le FLN, pour préparer, comme ce fut le cas la grève du 28 janvier.

Page 67, sous le titre : GRÈVES GÉNÉRALES

C'est toujours au nom de la liberté que, saisissant le moindre prétexte, le F. L. N. déclenche des grèves générales n'ayant, bien entendu, aucun rapport avec la défense des intérêts professionnels des musulmans, allant même la plupart du temps à l’encontre de ces intérêts puisque le résultat le plus tangible est de priver leur famille de ses moyens de subsistance.

Le processus est toujours le même : tracts - instructions verbales - lettres de menaces - exécution brutale en cas de refus de cesser le travail.               .

C'est au cours de la grève générale de huit jours du 28 Janvier, au moment où la question algérienne devait être évoquée à l'O. N. U que les efforts les plus spectaculaires furent déployés pour la réussite de cette grève qui se voulait insurrectionnelle et destinée à entraîner tout le peuple algérien dans la rébellion, derrière le
F. L. N.

On sait que, observée au début sous la contrainte, elle se transforma assez rapidement en cuisant échec.

Mais un certain nombre de malheureux, soucieux d'assurer la nourriture de leur famille, payèrent de leur vie cette trop humaine prétention...

A la page 69, je relève la façon démocratique utilisée par le FLN pour y parvenir à ses fins :

...

/ D'attirer, dès maintenant, l’attention des Fidayines sur le rôle qui devra leur échoir prochainement en vue de l’exécution inconditionnelle du mot d'ordre de grève. Ils devront, à cet effet, préparer /es bombes, grenades et explosifs nécessaires et être prêts au jour du déclenchement de la grève.

/ Les responsables militaires devront en ce qui les concerne, étudier la préparation d'embuscades dans les routes principales et nationales afin d'interdire toute circulation de véhicules ou de personnes dans la période de grève.

-Document - FLN Circulaire n.4/FLN- Directives grève du 28 janvier 57

Page 71,  Toujours au sujet de la grève, une nouvelle directive est diffusée.

Les paragraphes 3 et 4 démontrent la volonté du FLN d'instaurer un climat de haine entre l'ethnie musulmane et les non-musulmans du pays.

Pour cela ils ont semé la terreur en perpétrant des atrocités dans toutes les couches de la population en s'attaquant aux personnes de tous âges.  

30/ Entraîner dans la lutte active de nouvelles couches sociales en transformant en action concrète et évidente la haine anti-colonialiste qui, chez certains éléments, est encore demeurée au stade sentimental. Ce climat favorisera et augmentera notre potentiel révolutionnaire.

/ Ce sera là,  la première et véritable répétition de la nécessaire expérience pour l'insurrection générale.

-Document - FLN Directives du FLN relatives a la grève

--=o=--

Il était même interdit d'avoir une opinion différente de celle du FLN et le MNA, un mouvement concurrent, dû subir les pires atrocítés de la part des assassins du FLN.

P.55

Ainsi en Kabylie on a interdit aux musulmans de lire les journaux français à l'exception de quelques-uns, favorables à la cause rebelle, bien entendu. A titre de sanction, versement de la somme de 10.000 Frs aux hors-la-loi.

Tout individu qui ne partage pas les idées politiques du F. L. N. est considéré comme traître et exécuté sauvagement.

...

Et pourtant le M. N. A, est un parti nationaliste xénophobe, farouchement panislamiste qui, comme le F. L. N,, exige l'Indépendance de l'Algérie.

Le 16 mars 1956, 16 musulmans messaliste de 18 à 25 ans sont égorgés par l'ALN sur la route SEDDOUK-AKBOU. C'est de cette façon toute démocratique que le FLN comprend la liberté d'opinion.

Le 22 mars 1956, 21 musulmans qui refusaient de suivre les directives du FLN, sont égorgés pres de SEDDOUK.

Sur l'un des cadavres des 16 messalistes découverts égorgés le 16 mars 1956 en bordure de la route SEDDOUK-AKBOU (région de Bougie), le texte ci-dessous écrit en arabe(p.54), avait été trouvé :

INTERDICTION D'AVOIR UNE OPINION

« IL est porté à la connaissance de tous que ces soldats appartenaient à l’armée de MESSALl qui s’est dissociée de l'Union Algérienne à laquelle par contre se sont ralliés tous les partis et groupements organisés en Algérie.

Ces individus soutenaient la scission provoquée par MESSALI et combattaient pour sa cause, se refusant à combattre au nom de l’Algérie et pour la voie de Dieu. En conséquence l'Armée de la Libération Nationale qui s'honore d'appartenir au Front de Libération Nationale a prononcé leur condamnation à mort. C'est le sort désormais de tous ceux qui divisent l'union Nationale. »
 

[Partie 11]

 


 
- Comite Veritas
- Alger 26 Mars 1962
- Ravin Rouge - Le Film
- le site des Bônois
- Pied-Noirs Aujourd'hui
- Association-Mostaganem
- Armand-Belvisi
- Bivouac-Legion.com
- Jean-Paul Gavino
- Le site du Clos-Salembier
- Mauvaise Graine
- Les Souffrances Secrètes
- Tenes Algerie
- Annuaire web africain
- http://mascara.p-rubira.com
- ADIMAD
- Site de Jaques Vassieux
- http://www.enfant-du-soleil.com
- Cercle algérianiste de Montpellier
- Pointe Pescade
- Jean-Pax Meffret
- Les tournants Rovigo
- l'Echo-Chons Patriotes
- Jocelyne Mas
- Coalition Harkis
- Le coin du popodoran
- http://oran1962.free.fr
- MIGDAL
- Ass. victimes du 26 Mars 1962
- Les Raisons de la colère
- Alger-Roi.fr
- Croisitour
- Dessins de Konk
- Secours de France
- Oran Cite des Jardins
- Pied noir,rapatrié

- http://coordination.cnfa.free.fr
- http://www.harkis.info
- http://www.salan.asso.fr


Copyright © 2000 - 2012 Algérie-Francaise.Org
All rights reserved. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans la permission écrite de l'auteur.